CONSEILS pour bien vivre le printemps 

à télécharger

Les bienfaits du citron, un usage millénaire !

Origine et vertus traditionnelles du Citron

https://www.devenir-zen.fr/se-soigner/naturopathie-le-citron/

 

Le citron a de nombreuses vertus et son usage thérapeutique est reconnu depuis des siècles. Il présente effectivement deux propriétés remarquables qui sont une action antibactérienne et antivirale puissante ainsi qu’une stimulation efficace du système immunitaire. La consommation quotidienne de citron (ou de lime) est donc jugée excellente pour la santé.

 

Le citron (citrus Limon) est un agrume que l’on peut cueillir sur un citronnier. Cet arbre peut atteindre jusqu’à 10 mètres de haut et il en existe plus de 2000 variétés. Originaire sans doute de l’Inde et de la Chine (contreforts du Cachemire), il est cultivé depuis plus de 3000 ans. Ensuite, c’est en Grèce antique que le citron a particulièrement été cultivé par les grecs qui en étaient très friands. Puis les Romains, les Perses et d’autres peuples du pourtour méditerranéen l’ont adopté. Le citron était, pour les médecins de l’Antiquité, un véritable allié pour éviter les épidémies et soigner la grippe, le rhume, la fièvre voire même les morsures de serpent. C’est au XII siècle, au cours des croisades que ce fruit sera rapporté chez nous. Au Moyen-Age, les marins consommaient ce fruit et évitaient ainsi des carences en vitamine C et le scorbut qui faisait des ravages à l’époque. De plus, il permettait de mieux conserver les aliments à bord des navires. En Médecine Traditionnelle Chinoise, le citron (Ning Meng) harmonise le système digestif. Aujourd’hui, il reste indéniablement un fruit du Sud et il est cultivé principalement en Italie, en Espagne et au Portugal pour l’Europe. En France, c’est Menton qui est la ville du citron. Sinon il est aussi cultivé en Turquie, en Inde, en Chine, au Mexique, en Argentine et aux USA (Californie). 

 

La composition du citron

 

Dans le citron, on trouve surtout de l’acide citrique, de la vitamine C, du calcium et du phosphore. A noter que le citron jaune est plus riche en vitamine C que le citron vert (appelé aussi lime).

 

Dans une quantité moindre, il y a aussi du magnésium, du cuivre, du fer, du manganèse, du zinc, du sélénium, de l’iode, du fluor, du souffre et de la vitamine A (Bêta-carotène), vitamine E et B9. Pour finir, on y trouve également des composés comme des bio-flavonoïdes (ou vitamine P), des limonoïdes (principalement du limonène) et des fibres solubles (pectine). Etonnamment le citron contient du sucre et même plus que la fraise car caché par l’acide citrique.

 

L’écorce épaisse du citron permet de bien conserver tous ces éléments même après la cueillette. Le citron produit sa propre huile essentielle qui a, bien entendu, aussi des propriétés médicinales.

 

Les bienfaits du citron (ou de la lime)

  • Il facilite la digestion et soulage de l’indigestion

- stimule les papilles gustatives (mise en route du système digestif), augmente la production de salive,

- facilite la digestion (il est acide comme les sucs digestifs),

- stimule le foie à produire de la bile (un autre acide nécessaire à la digestion),

- stimule les mouvements intestinaux (péristaltisme) et favorise le transit,

- soulage de l’indigestion, de l’intoxication alimentaire ou chimique, de la gueule de bois, après un repas trop copieux,

- combat la nausée ou le mal des transports (huile essentielle),

- favorise l’élimination des déchets et toxines,

- réduit la sensation de faim (pectine).

 

La vitamine C (et surtout sa concentration dans l’organisme) serait liée à l’obésité et à l’accumulation de graisse abdominale. Les non-obèses présenteraient une concentration en vitamine C plus forte et ils élimineraient plus de gras corporel lors d’un exercice modéré. Il existerait donc un lien entre vitamine C et obésité mais cela reste encore à confirmer par des études précises.

 

Dans le cas de régime amaigrissant, il est conseillé de consommer également l’écorce de citron. En effet, certains composants comme les polyphénols s’y trouvent en grande quantité. La partie blanche de l’écorce a aussi des vertus anti-inflammatoires et anticholestérols.

 

  • Il est diurétique, dépuratif et détoxifiant

- favorise l’élimination des déchets en augmentant la quantité d’urine,

- maintient le système urinaire en bonne santé, lutte contre les infections urinaires,

- prévient contre l’hypertrophie de la prostate (difficulté à uriner, incontinence),

- favorise le drainage du foie et de la vésicule biliaire, détoxifie le foie,

- nettoie le sang et la lymphe,

- stimule le pancréas et les reins, prévient les calculs rénaux et biliaires,

- extermine les bactéries nuisibles dans la flore intestinale (ballonnement) et dans l’estomac.

 

Le citron, bien que sécuritaire, est un rapide et formidable dépuratif (effet astringent). Toutefois, à doses élevées ou sur une longue période, il peut avoir tendance à évacuer trop fortement (trop vite) les toxines. Il faut donc y aller progressivement et éviter ainsi des effets secondaires gênants (diarrhées, douleurs locales liées à l’évacuation des toxines...).

 

Cet effet de purification puissant a notamment été observé chez des fumeurs de cannabis. Après consommation d’une grande quantité de citrons dans la journée, la présence de THC dans le sang aurait quasiment disparu alors qu’en temps normal, il faudrait quelques semaines. La même observation serait valable pour l’alcool.

 

Une étude de 5 ans à Boston a permis de montrer une efficacité certaine du jus d’agrumes contre l’hypertrophie de la prostate.

 

En Médecine Traditionnelle Chinoise, il est conseillé de prendre quelques gouttes de citron lorsqu’on ressent l'envie de fumer. Ce serait un bon moyen pour combattre la dépendance.

 

  • Il stimule le système immunitaire

- renforce le système immunitaire grâce à la vitamine C,

- combat les maux de l’hiver (refroidissement, mal de gorge, rhume, grippe...),

-  a une action anti-inflammatoire notamment sur le système respiratoire (vitamine C),

- améliore la capacité d’absorption du fer par l’organisme,

- stimule le cerveau et le système nerveux (potassium),

- régule la tension artérielle (potassium), fluidifie le sang,

- abaisserait le cholestérol dans le sang (encore à vérifier),

- diminue les risques de maladies cardiovasculaires (flavonoïdes),

- contribue à la bonne santé des os, du cartilage, des tendons, des ligaments, des tissus conjonctifs,

- calme les douleurs dentaires et la gingivite, le mal de gorge (avec du miel),

- est considéré comme un aliment anticancer et antitumeurs de par ses vertus (présence d’anti-oxydants).

 

Le citron est un bon antibiotique (virus) et un super antibactérien + antiseptique particulièrement puissant. En Médecine Traditionnelle Chinoise, le citron harmonise le système digestif et est aussi administré pour dissiper les mucosités et les toux productives (inflammation des poumons).

 

Des études démontrent que la consommation d’agrumes réduit le risque de certains cancers (œsophage, bouche, pharynx, estomac et côlon). Il en va de même de la consommation d’agrumes associée à une consommation de thé vert. Des études sur les flavonoïdes ainsi que les limonoïdes (anti-oxydants) ont également clairement démontré un pouvoir de ralentissement de la prolifération de cellules cancéreuses (sein, estomac, bouche, côlon).

 

Une étude menée en Finlande a également démontré qu’un apport régulier de vitamine C réduisait le risque d’accident cardio-vasculaire.

 

  • Il équilibre le taux du pH sanguin et l’acidité du corps

- alcalinise (basifie) le corps (l’acide citrique une fois transformé alcalinise le sang),

- prévient des inflammations liées à l’acidité du corps (inflammations articulaires ou autres),

- combat les douleurs articulaires, l’arthrite et la goutte,

- calme les inflammations (flavonoïdes),

- épure le sang de ses toxines et favorise la circulation sanguine.

 

  • Il nettoie et répare la peau

- arrête les hémorragies internes et externes (saignement de nez, plaies, coupures...),

- désinfecte la peau et aide à la cicatrisation,

- détoxifie le corps et cela se voit à l’extérieur (peau saine),

- combat l’acné, les boutons, l’herpès, la peau grasse, soulage des engelures,

- aide à effacer les rides, les cicatrices et les tâches sur la peau (application directe possible),

- favorise le métabolisme des cellules de la peau (action antivieillissement).

 

Il est possible d’appliquer le jus de citron « antibactérien » directement sur la peau tout en espaçant le traitement s’il s’avère trop irritant pour votre peau. Cependant, l’huile essentielle de citron n’est pas à utiliser pure sur la peau ou les muqueuses car elle risque de provoquer des brûlures.

 

  • Il donne de l’énergie par son effet tonique et il est bon pour le moral

- permet de lutter contre la fatigue passagère ou chronique (vitamine C),

- est riche en minéraux et vitamines mais aussi en anti-oxydants (lutte contre le vieillissement),

- calme l’anxiété et la dépression par son odeur (huile essentielle),

- apporte un effet dynamique et rafraîchissant, active la bonne humeur par son goût,

- rafraîchit l’haleine (antimicrobien, antibactérien, antifongique).

 

L’usage traditionnel du citron

En Afrique et en Asie, la médecine traditionnelle utilise le citron après l’accouchement pour faire des bains de siège. En effet, le jus de citron est astringent et permet de resserrer les tissus du vagin et de protéger contre des risques d’infection qui pourraient survenir. Apparemment, les femmes utiliseraient également le citron pour leur toilette intime.

 

Selon la pharmacopée chinoise, le citron « Ning Meng » rafraîchit la chaleur, refroidit le sang et neutralise les toxines de l’inflammation. Il régénère alors les liquides organiques, arrête la soif (bouche sèche), disperse la canicule, harmonise l’estomac, dissipe le Tan (déchets) notamment au niveau du Poumon (mucosités), calme le fœtus. A cela, il est ajouté que le citron calme la toux (avec mucosités), l’agitation, les vomissements pour les femmes enceintes. Le citron cible donc particulièrement les méridiens de l’Estomac, du Foie et du Poumon.

 

Dans la médecine traditionnelle arabe, on l’utilise contre l’eczéma en mélangeant le jus avec de l’huile d’olive. On peut également faire un cataplasme avec de la pulpe de citron. Cela permettrait de combattre les abcès, les furoncles et autres infections de la peau. Il est également utile pour soigner les blessures et brûlures provoquées par des piqûres d’insectes.

 

Comment préparer le citron ?

 

Préparez le jus d’un 1/2 citron (ou un quart) avec de l’eau tiédie car plus facilement assimilable par notre organisme. Idéalement, le citron sera bio, frais et encore mieux cueilli à maturité. Buvez cette potion directement au réveil à jeun et ¼ d’heure avant le petit-déjeuner.

 

 

L’action du citron est différente selon qu’on en prend au cours d’un repas ou en dehors. Pendant le repas, il va favoriser la digestion et aider le travail des différents organes en lien avec la digestion. En dehors du repas, il aura surtout une action de nettoyage et purification. A jeun, il permettrait notamment de décoller les déchets sur notre muqueuse digestive et ainsi nettoyer le système digestif.

 

Même si une consommation quotidienne de citron est possible, les phytothérapeutes conseillent plutôt de faire des cures de citron de 2-3 semaines notamment entre les saisons. Pour ceux qui le tolèrent, la cure peut commencer avec 2-3 citrons par jour pour terminer avec 5-10 citrons par jour. Mais attention, il est important d’augmenter progressivement la dose et de tenir compte de son ressenti pour éviter une réaction de détoxination trop brutale. En effet, selon votre rythme de vie (stress), votre niveau d’intoxication, un surpoids éventuel et le niveau de pollution de votre environnement, un citron par jour peut déjà être largement suffisant.

 

La médecine chinoise conseille de le consommer surtout en début de printemps (printemps chinois centré sur le 20-21 mars). Le printemps est la saison du « Foie » et la saveur acide du citron le stimule. Elle considère également que pour la majorité des personnes, un demi citron est la juste quantité pour tonifier le Foie. Un citron entier est acceptable mais exagérer signifie risquer de blesser le foie et de déclencher d’autres symptômes ou maux.

 

La Médecine traditionnelle Chinoise préconise particulièrement une cure de jus de citron en cas d’épisode migraineux notamment lié au stress, à une contrariété ou à de la fatigue. Idem pour des soucis de la sphère digestive liés au stress ou simplement en période de mal-être ou de changement de rythme. Bien souvent certains maux comme la migraine, les problèmes digestifs, les douleurs dorsales (D4) peuvent être liés au Foie. Le citron stimule et libère alors le Foie à l’origine de ces maux.

 

Quelques remarques sur le citron

 

Le citron est particulièrement acide (acide citrique). Toutefois, il deviendrait plutôt alcalin (basique) une fois assimilé par notre organisme (en s’associant avec le potassium pour former des bicarbonates). Paradoxalement, le citron acide diminue l’acidité de notre organisme. En effet, le citron malgré son goût acide deviendra alors, une fois transformé (métabolisé), un aliment très basifiant. Cela est le cas lorsque nous sommes en bonne santé ! Et que notre organisme a un bon équilibre acido-basique (que nous mangeons varié avec fruits et légumes). Notre organsime réalise alors sans soucis cet effet tampon. Certains le conseil même pour soulager des brûlures d’estomac. Cependant, si votre santé est précaire (déficit métabolique) et si vous abusez d’aliments acidifiants comme la viande, le poisson, les laitages, les céréales (pâtes), le sucre alors le citron risque d’acidifier encore plus votre organisme.

 

Dans la bouche, le jus de citron est acide et attaque l’émail des dents avec le temps. Il est donc conseillé de boire de l’eau claire après et de ne pas se brosser les dents juste après avoir bu. Sachez que l’usage du citron pour blanchir les dents est controversé.

 

Pour ceux qui le souhaitent, on peut rajouter du zeste de citron qui est encore plus riche que le jus seul. Pour les anti-oxydants (bio-flavonoïdes), c’est le blanc de l’écorce (l’albédo) qui en contient le plus. A noter que la partie blanche a également des propriétés laxatives douce.

 

 

 

Lors de la préparation de votre potion, si l’eau est trop chaude, la vitamine C fragile sera détruite en grande partie.

 

Quelques idées de préparation au citron

 

Faites infuser, à votre convenance, cannelle, thym, gingembre, anis, menthe fraîche, écorce d’orange ou de mandarine… dans de l’eau bouillante puis laissez tiédir. Ajoutez-y ensuite le jus de citron et un peu de miel pour adoucir (optionnel).

 

Il est à noter que le citron active plus efficacement les principes actifs présents dans d’autres plantes médicinales, fruits ou légumes en les rendant plus biodisponibles. Ajoutez donc quelques gouttes de citron sans modération sur vos plats et préparations.

 

Le citron peut facilement remplacer le vinaigre pour nos salades ! Dans certains pays, on consomme également le citron macéré en bocaux (saumure ou confit). Cela permet de manger le citron entier (avec l'écorce) comme on peut en trouver par exemple dans les Tajines.

 

Le zeste de citron peut également être ajouté sur nos plats. Au Japon, on ajoute souvent de fines lamelles d’écorce sur les plats ou dans les soupes.

 

Dans les desserts ou salades, le jus de citron conserve naturellement et ralentie l’oxydation (salade de fruits, salade de céleri, avocats, bananes…).

 

Précautions particulières

 

Le citron et la lime (citron vert) sont à éviter pour les personnes souffrant d’ulcère, de reflux gastro-œsophagien, d’œsophagite ou de hernie hiatale. Ceci afin d’éviter tout risque d’irritations ou de brûlures. Il est aussi recommander d'éviter le citron si vous souffrez de calculs rénaux. Il y a apparemment des désaccords sur ce point. Le citron augmenterait la quantité de citrate, une substance qui contribuerait à prévenir la formation de calculs dans l’urine. Plusieurs études ont confirmé l’intérêt du jus de citron (et aussi du jus d’orange et de tomate), riches en citrate, pour prévenir la formation des calculs. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin si vous avez un doute.

 

L’usage du citron pour le blanchiment des dents n’est pas conseillé unanimement (risque de fragilisation de l’émail des dents). Au contraire, c’est même l’effet inverse qui se produirait en agressant l’enveloppe protectrice des dents. Tremper sa brosse à dent dans le jus de citron n’est donc sans doute pas une bonne idée.

 

Certains utilisent le jus de citron pour décolorer, donner du volume ou faire briller les cheveux. Mais le citron agresse et dessèche les cheveux ainsi que le cuir chevelu. Cet usage est donc controversé.

 

Si vous utilisez le citron sur votre peau, rincez bien par la suite et réhydratez votre peau pour finir. Le jus de citron dessèche la peau et est photo-sensibilisant (soleil).

 

Lorsque vous faites une cure de jus de citron, il faudrait alors veiller à boire plus d’eau que d’habitude (stimulation du système urinaire et élimination des toxines).

 

Évitez de boire le jus de citron en soirée. La vitamine C risque de vous empêcher de dormir. 

 

La médecine chinoise déconseille le citron dans le thé car celui-ci réduit considérablement ses bienfaits et vertus (du thé).

 https://www.devenir-zen.fr/se-soigner/m%C3%A9decine-trad-chinoise/conseils-pour-bien-vivre-le-printemps/

 

Selon la tradition chinoise, le printemps commence vers mi-février dans l’hémisphère nord. Cette belle saison du renouveau est centrée sur l’équinoxe qui a lieu aux alentours du 20-21 mars, moment où la durée du jour égale à nouveau celle de la nuit. C’est le moment où la nature, après un long repos, commence à nouveau à se remettre en mouvement, à s’animer. Les animaux hibernants se réveillent. Les oiseaux chantent à nouveau et les hirondelles reviennent ! C’est le début d’un nouveau cycle énergétique avec un retour en force de l’énergie Yang.

 

L’Elément associé est le Bois. Il symbolise une énergie de mise en mouvement et d’activation. L’organe considéré comme l’empereur du printemps est le Foie énergétique. Le Foie est effectivement considéré comme l’organe de la « poussée intérieure » qui précède toute action, création ou extériorisation.

 

Le Foie abrite aussi le « Hun » que les chinois appellent « l’esprit de décision ». Et avant toute action il y a d’abord au préalable une décision d’agir.

En MTC, le Foie est aussi le grand « draineur de nos émotions ». Il se charge de gérer tout ce qui nous touche émotionnellement et qui nous demande un certain effort d’adaptation comme c’est le cas avec le stress ou les contrariétés. Que ce soit une émotion que l’on encaisse (digérer, intérioriser) ou une qui nous fait réagir (extérioriser), notre Foie travaille pour ramener la stabilité intérieure.

 

L’énergie du printemps et donc du Foie est une énergie de type Bois. On peut la décrire comme une énergie de mise en mouvement, une impulsion créatrice qui nous pousse à l’action. Cette impulsion est donc comme « du désir » que l’on éprouverait avant toute action. Si vous pouvez faire et dire ce que vous désirez le plus souvent possible (et sans gêner les autres), alors votre Foie sera en bonne santé. Un mantra positif serait donc dans ce cas : « tous mes désirs sont réalisés ! ». Un Foie équilibré apporte une aisance à choisir, planifier, décider et donner une direction à notre vie. Cela avec patience et tempérance.

 

Au contraire, l’émotion négative qui perturbe voire bloque notre énergie Bois et donc notre Foie, c’est la frustration. Si vous ne pouvez pas vous exprimer ou agir librement. Si vous prenez sur vous ou si vous vous retenez de dire ce que vous avez sur le cœur en permanence, alors il est fort probable que vous souffriez du Foie. Cela même alors que vous mangez sainement et que vous ne buvez jamais d’alcool. Une énergie trop forte au niveau du Foie, pousse l’individu du désir sain à « je veux et j’exige ». La frustration peut alors être d’autant plus forte et dévastatrice pour l’entourage. A l’inverse, un vide en énergie du Foie et donc un Foie fatigué sera marqué par un manque de tonus et de l’indécision.

 

La colère est l’émotion traditionnellement associée au printemps en MTC. En réalité, la colère est plus la conséquence d’une contrariété ou d’une frustration (désir non satisfait) mal gérée ou mal digérée. C’est donc la capacité de votre Foie à drainer ces contrariétés et à vous aider à relativiser qui fera que vous resterez serein ou au contraire que vous piquerez une colère. A noter que votre fatigue joue aussi énormément sur votre capacité à gérer les contrariétés. Selon la MTC, un corps reposé dispose d’une bonne réserve d’énergie Eau. L’Eau nourrit le Bois et donc équilibre le Foie. Pour être Zen, il est donc important d’être bien reposé ! (voir Conseils pour bien vivre l’hiver).

 

Durant la saison de l’hiver, nous avons bien réduit notre activité afin de refaire le plein en énergie (repos de l’hiver et de la nuit). C’est un peu comme si nous avions recomprimé notre ressort intérieur. Le nouvel an chinois qui se situe vers début février symbolise ce moment où notre ressort va à nouveau se détendre. La remontée des températures avec le rallongement du jour ainsi que l’apparition de l’énergie Bois relancent cette initiation du mouvement et cette détente du ressort intérieur. L’énergie qui se concentrait à l’intérieur de notre corps pour protéger nos viscères revient à la surface pour nourrir muscles et tendons. Il en va de-même avec la nature qui se réveille grâce à la recrudescence de cette nouvelle énergie qui démarre un nouveau cycle que les chinois appellent « Terre propulsive ».

 

Le nouvel an chinois représente un moment durant lequel on lance des pétards et où l’on sort le dragon pour réveiller et chasser les fantômes, les esprits qui se sont réfugiés dans nos maisons. Les carnavals dans certaines régions avec des masques effrayants sont vécus un peu dans le même esprit.

 

La grande question est « est-ce-que le ressort va repartir ou pas ? ». En effet, la période de janvier-février (voire mars-avril) peut être plus ou moins mal vécue avec certaines sensations de malaise dont notamment la recrudescence de cauchemars, de réveils nocturnes ou de crises de foie. De plus, ce nouvel apport d’énergie n’est pas toujours facile à contrôler. Des états dépressifs, des insomnies, de l’anxiété ou de l’irritabilité peuvent également (ré) apparaître à cette période. Il faut donc savoir faire preuve de tempérance, de patience en s’imprégnant progressivement de cette nouvelle énergie  et veiller à ne pas se laisser emporter par elle.

 

Cette fameuse détente du ressort ou redémarrage peut prendre un peu de temps. Il est vrai qu’il n’est pas toujours facile de quitter son nid douillet au chaud, sa grosse doudoune ou son écharpe pour se décider à démarrer son printemps énergétique. Toutefois, au fond de nous, nous ressentons une envie de passer à nouveau plus de temps dehors et à nous rapprocher de la Nature. La marche est une activité excellente pour relancer la machine en douceur au printemps. Démarrer son printemps signifie laisser à nouveau jaillir son énergie d’extériorisation, de créativité, d’expression de soi, d’imagination et de désir. Nos désirs d’entreprise et de réalisation de nouveaux projets sont liés à cette énergie Bois du printemps.

La couleur qui correspond à l’énergie Bois est le vert et la saveur est l’acide. Toute deux stimulent et renforcent notre Foie. La Nature se remplit de toutes les nuances de vert, couleurs qui apaisent notre système nerveux et nos yeux (appelés l’orifice du Foie en MTC). Il en va de même du lever du soleil à l’Est, qui symbolise le réveil de l’énergie Yang du printemps.

 

 

Les conseils pour le printemps

 

-Le printemps, c’est le moment de se défouler pour libérer cette énergie du Foie qui stagne ou qui est bloquée. En MTC, les muscles et les tendons (et notamment leur élasticité) sont en lien avec le Foie et le mouvement participe au drainage du Foie.

 

-Pour se libérer de la frustration, rien de mieux que l’écriture pour s’exprimer. Sur votre journal vous pouvez écrire librement ce qui vous gêne ou ce que vous n’osez pas dire ouvertement.

 

-Pour laisser votre corps s’exprimer et évacuer ce qui vous fait mal à l’intérieur, pourquoi ne pas chanter, danser, courir voire crier un bon coup (seul et loin du monde de préférence). Ces activités d’expression de soi équilibrent notre Foie.

 

-Sinon, il est également possible de prendre rdv avec un professionnel qui pourra vous écouter sans jugement. Il saura vous aider à trouver les mots justes pour exprimer une douleur intérieure. Ce qui est dehors n’est plus dedans ! Ce qui n’est pas exprimé, s’imprime (sur votre corps qui parle à votre place) ! Le printemps est le bon moment pour cela.

 

-La saveur acide stimule le Foie. Faites des cures de jus de citron (le matin à jeun avec de l’eau tiède), de vinaigre de cidre (une ½ cuillère avec de l’eau tiède avant le repas) ou d’Elixir du Suédois.

 

-La couleur verte est liée au printemps. Mettez-vous au vert ! Portez du vert ! Mangez des aliments verts et de saison comme les légumes verts ou le pissenlit, l’oseille, les orties, l’ail des ours, du cresson... Ajoutez des herbes comme le basilic, le persil, l’aneth… à votre cuisine.

 

-Le curcuma est l’épice du moment. Elle est puissamment hépato-protectrice en stimulant et protégeant le Foie ainsi que la Vésicule biliaire. Par ailleurs, il aurait une action anti-cancéreuse et anti-inflammatoire. Voir notre article sur la "curcuma" dans le dossier Phytothérapie.

 

-Le climat associé au printemps est le vent. Si vous vous sentez vulnérable ou fatigué, prenez garde au vent « pervers » en cette saison et couvrez dos et nuque. Le vent peut aussi se manifester sur notre organisme par de l’énervement ou de la dépression.

 

-Le printemps est aussi le moment de faire du ménage et nettoyer notre organisme. En effet, notre organisme a vécu au ralenti durant l’hiver et a eu tendance à accumuler des toxines. Le foie est d’ailleurs grandement impliqué dans la détoxination du corps et il a été grandement sollicité durant l’hiver. Faites une cure d’argile verte pour drainer un maximum de toxiques vers l’extérieur (voir les bienfaits de l'argile). Vous pouvez également faire une cure d’Aloe Vera, utilisée en MTC pour détoxifier le Foie et le gros intestin. Sinon, les plantes amères comme le pissenlit, l’artichaut, le radis noir, la gentiane ou le chardon-marie sont indiquées pour aider le foie et la vésicule biliaire dans son travail. Le radis noir nettoie, l’artichaut stimule et le pissenlit évacue les toxines du Foie.

 

-Reprenez à nouveau l’habitude d’ouvrir vos fenêtres pour avoir de l’air frais. Les espaces clos et confinés appartiennent à l’hiver. Oxygénez-vous en privilégiant les grands espaces ouverts (espaces verts...).

 

-La colère est l’émotion associée au printemps. Veillez donc à cultiver la tempérance en prenant garde à l’irritabilité, l’anxiété, la frustration et la colère qui peuvent, durant cette période, affecter un peu plus votre humeur que d’habitude.

Le Printemps

 

Organes : Foie*, Vésicule biliaire* 

Elément : BOIS
Sens : la Vue
Emotion : la Colère
Saveur : Acide
Couleur : Vert
Mouvement : se mettre en mouvement, se lever,marcher, extérioriser.
Climat : le Vent

 

* Il s'agit d'une entité énergétique. Par exemple, le Foie "énergétique" comprend l'organe physique lui-même (le foie) mais aussi les fonctions physiques et énergétique liées. On l'écrit d'ailleurs avec un F majuscule.

 

 

Sources article, d'après :
www.pierremougel.com
www.energie-santé.net
www.nantes-shiatsu.fr
www.holisticattitude.com
www.terreetciel.org
www.acupuncture-medecinechinoise.com
www.shiatsu-Iroyne.fr

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus